Rédaction SEO : L’art de convaincre et de se positionner

N’étaient-ce pas deux disciplines différentes ? Oui et non. L’un sans l’autre n’a pas beaucoup de sens, c’est pourquoi un autre a vu le jour dans lequel les deux sont parfaitement combinés : le copywriting Base de données de la liste des numéros de téléphone au Canada . Et non, contrairement à ce qu’on entend là-bas, ces deux sujets ne collent pas ensemble, mais peuvent vivre ensemble dans un mariage harmonieux et heureux. Et ils ont mangé des perdrix et du blablabla. Voulez-vous savoir quel est le secret de ce couple équilibré ? Eh bien, continuez à lire, je vais tout vous dire.

Le copywriting SEO est l’art d’atteindre un équilibre entre un texte qui persuade l’utilisateur d’effectuer une action spécifique (acheter, s’abonner, etc.) et un autre qui améliore le référencement dans les moteurs de recherche de l’URL dans laquelle il est incorporé.

Êtes-vous resté dans les mêmes ? Voulez-vous une explication un peu plus détaillée? Bien. Eh bien, vous avez deux options : soit continuer à lire cet article dans lequel nous allons le clarifier pour vous, soit écouter comment nous vous le disons à haute voix. Oui, car dans notre podcast Paradisers nous avons un épisode dédié au sujet. Donc, si vous voulez en savoir plus sur le sujet pendant que vous cuisinez, allez courir ou promener le chien, mettez vos écouteurs et appuyez sur play.

Êtes-vous resté Eh bien, ole pour vous, car de moins en moins de gens lisent. Cela dit, revenons au sujet. Nous parlions de ce qu’était la rédaction SEO et pourquoi c’est si important. Eh bien, il s’agit de créer des textes qui ont tout pour plaire : qu’ils se positionnent et qu’ils aient une bonne accroche. C’est comme ce couple merveilleux dont les vertus semblent n’avoir aucune fin : ils sont beaux, intelligents et artistes.

Ce qui est bien avec le sujet, c’est que si ça marche bien, ça peut nous donner de très bons résultats de deux manières : le positionnement et l’achat des utilisateurs. C’est pourquoi il est à la fois complexe et important.

C’est un doute très courant et une guerre continue entre les marques et les rédacteurs qui travaillent également sur le positionnement organique. Le copywriting De Phone Number essaie d’être persuasif mais, en même temps, il a l’obligation d’incorporer les mots-clés aux endroits correspondants afin que ce texte ait de la pertinence pour les moteurs de recherche. Car autant vous vendez les meilleures bottes du marché, à quoi bon les vendre très bien dans vos textes, en analysant leur qualité et leur design… si personne ne vient sur votre page pour les lire ?

Cela crée parfois des conflits entre les marques et les marketeurs en ligne qui travaillent sur ces textes. “Je ne veux pas positionner ma marque comme un magasin de chaussures en ligne, mais comme un endroit où vous pouvez libérer votre style.” D’accord, très bien, mais les utilisateurs ne recherchent pas sur Google “un endroit pour libérer mon style”, mais plutôt “un magasin de démarrage en ligne”. C’est ce qu’il y a.Donc ce qu’il faut atteindre, c’est un juste milieu dans lequel le mot-clé est incorporé à des endroits clés (H1, H2 …) mais, en plus, que le texte définisse la marque pour qu’elle puisse ajouter toute la valeur ajoutée qu’elle a.

La rédaction SEO n’est pas la même chose que la rédaction SEO ou la rédaction simple. Chaque discipline a des objectifs différents.
C’est-à-dire que le copywriting cherche simplement à persuader l’utilisateur sans aucune autre pression supplémentaire, tandis que le copywriting SEO a une double obligation : persuader et positionner ; Alors que le premier peut jouer avec les mots autant qu’il veut, le second doit incorporer quelques mots-clés oui ou oui, pour qu’il puisse jouer avec la langue… tant qu’il répond aux critères de positionnement.

Alors … la rédaction SEO est-elle la même chose que la rédaction optimisée pour les moteurs de recherche ? Vous devinez la réponse, non? Ben non, ce n’est pas pareil. Bien que la rédaction SEO ait également des mots-clés à positionner, dans ce cas les textes se concentrent sur des recherches informationnelles, et non transactionnelles. Par conséquent, ces textes ont un objectif plus ciblé d’informer l’utilisateur de tout doute ou intérêt que d’effectuer une action spécifique.

Un exemple? Eh bien, passons aux chaussures. L’intention de recherche de l’utilisateur n’est pas la même s’il recherche “comment réparer la semelle de ma botte” que s’il recherche “bottes modèle XY”. Dans le premier cas, il est évident que la personne souhaite trouver des informations qui expliquent comment réparer sa botte. Mais dans le second cas, l’utilisateur est évidemment intéressé à trouver des chaussures à acheter.

Comment les deux mots-clés seraient-ils attaqués dans un magasin de démarrage en ligne ? Eh bien, celui qui a à voir avec la réparation de chaussures iraitau blog et cela fonctionnerait comme une rédaction SEO. Que dans certaines zones du post, le copywriting pourrait intervenir un peu pour faire s’abonner la personne ou aller sur la fiche produit ? Bien sûr, mais l’objectif fondamental du texte est d’informer, et puis déjà, en secondaire, si vous augmentez les ventes, tant mieux.

Car l’utilisateur n’est pas au moment de l’achat, mais au moment de la recherche d’informations, et il faut le respecter et être subtil, en se positionnant comme une marque de confiance. Si vous le faites correctement, au moment où la personne voudra acheter, elle vous connaîtra déjà et vous aurez plus de chances de vendre que vos concurrents.

Bien. Passons à l’autre mot-clé : « bottes modèle XY ». Cet utilisateur a une intention d’achat claire. Alors… quel est le meilleur endroit pour travailler sur ce mot-clé ? Dans la fiche produit (et, si possible, dans celle qui est très bien faite), évidemment. Vous y travaillerez, cette fois, du copywriting SEO, puisque, en plus du positionnement, vous cherchez à persuader la personne de conclure une nouvelle vente.

Sachez quels sont les éléments clés que doit posséder la fiche produit parfaite, capable de conquérir vos clients et de remplir le panier au maximum. Découvrez-les !Notre recommandation est que cette discipline soit travaillée du point de vue de deux professionnels du marketing en ligne : l’expert SEO et le rédacteur publicitaire. Parce que? Eh bien, parce que pour travailler les deux parties aussi en profondeur, il faut qu’elles soient traitées du point de vue des experts en la matière. Qu’il peut y avoir des cas où la même personne travaille tout ? C’est peut-être le cas, mais cela touchera généralement les deux sujets de manière plus superficielle. Bon, une fois ce point clarifié, passons à la façon de travailler cette discipline passionnante.

1. Le SEO recherche les bons mots-clés pour le texte à travailler. Celles-ci seront choisies selon qu’il s’agisse d’un landing, d’une page produit, d’une catégorie, etc. Ainsi, le texte sera toujours axé sur la réponse à l’intention de recherche de l’utilisateur.2. La copie est responsable de la mise en forme de ce texte, en incorporant les mots-clés si nécessaire et, en plus, en donnant cette touche persuasive à l’utilisateur pour atteindre les objectifs. Ce dernier peut être à la vente, à l’abonnement, etc.

3. SEO vérifie le texte et confirme qu’il est parfait pour positionner l’URL. Sinon, il demande à la copie toutes les modifications dont elle a besoin. Lorsque tout est prêt, nous passons à la conception et à la mise en page.Très peu de textes décrivent l’importance de la rédaction SEO ainsi que les titres et les méta descriptions des résultats de recherche. Vous ne savez pas de quoi nous parlons ? C’est le petit titre et la description qui s’ensuit qui apparaissent dans les résultats de toute recherche Google.Dans ces cas, il est essentiel de travailler à la fois les mots-clés et l’identité et la persuasion de la marque. Parce que ce que vous recherchez avec ce texte est basique : que l’utilisateur accède à votre site Web plutôt qu’à celui de la concurrence.

Vous devez donc ici généralement intégrer le mot-clé, la marque et sa valeur différenciante. Et le tout dans un très petit nombre de caractères ! 150 dans la méta description et 50 dans le titre, un défi pour toute copie.Comme nous l’avons dit précédemment, les mots-clés que vous devez choisir pour une page de produit ne sont pas les mêmes que pour un article de blog. Mais pas pour un onglet et une catégorie, ou une catégorie et un palier. Bien déterminer l’intention de l’utilisateur et définir où le texte qui donne une réponse s’adapte le mieux.

Rédiger du contenu de qualitéRédigez un texte qui a du sens, qui ajoute de la valeur à l’utilisateur, qui l’informe, qui décrit les avantages du produit, … Fournissez un contenu de qualité et n’intégrez pas de paragraphes qui ne leur disent rien de nouveau et qui ne sont que de la paille. Ce n’est pas de la rédaction web SEO d’aucune sorte.

Ecrire naturellementCette écriture uniquement pour le robot Google n’a plus de sens depuis plus d’une décennie. Alors maintenant vous le savez, il intègre des synonymes, utilise des mots-clés au singulier et au pluriel, … Bref, saisissez le mot-clé, oui, mais de manière très naturelle et sans en abuser.

Bien structurer le contenuIl est aussi important d’incorporer des mots-clés dans un texte que l’endroit où vous les incorporez. Définissez ceux qui devraient aller dans un H1, lesquels dans un H2, etc. De plus, bien structurer le texte aide l’utilisateur à trouver rapidement et facilement les informations qui l’intéressent le plus.

Leave a comment

Your email address will not be published.